Cel's Home Page

Accueil | Bas de page | Calendrier | Recherche

mardi 24 mai 2005

Départ de France pour une manifestation anti-corrida à Pampelune le 5 juillet 2005


Torturer un taureau pour le plaisir, pour l'amusement, c'est beaucoup plus que de torturer un animal, c'est torturer une conscience. - Victor Hugo



Rejoignez Peta et des militants venus de toute l'Europe à Pampelune, en Espagne, le 5 juillet prochain pour faire de la cruelle course de taureaux au cours de laquelle des animaux terrifiés sont lâchés dans les rues avant d’être massacrés dans les arènes, une tradition du passé et en nous aidant à mettre en place une nouvelle tradition : La Course Humaine !

Date limite d’inscription: vendredi 03 juin 2005.
La quatrième Course Humaine se déroulera en juillet 2005. Chaque année, le nombre de participants est multiplié par deux, nous espérons donc que cette année, il y aura encore davantage de participants ! En 2004, 300 militants se sont rassemblés pour une manifestation étonnante et haute en couleurs. Certains manifestaient en sous-vêtements, d’autres en short ou tout habillés. Ils portaient des pancartes: “Arrêtez ces corridas sanglantes !” et “Rejoignez la Course Humaine” en suivant le même parcours que les taureaux sont forcés à courir. Accueillis par des encouragements et des sifflets, cette manifestation joyeuse et légère fut un énorme succès, tout en attirant l’attention sur un problème d’une extrême gravité : la terrible cruauté des corridas. A terme, nous espérons que la Course Humaine deviendra si populaire qu’elle remplacera le cruel lâché de taureaux. Cette année, nous devons être encore plus nombreux, venus des quatre coins du monde, c’est pourquoi nous avons besoin de vous. Soyez l’un des 600 militants dans les rues de Pampelune en ce mois de juillet !



Nous mettons à votre disposition des bus au départ de plusieurs villes européennes et nous aimerions que vous soyez du voyage. Les bus prendront en charge des militants à Calais et Paris en France, à Stuttgart en Allemagne et à Londres en Angleterre. Un autre autocar partant de Nice prendra en charge les militants du sud de la France. En plus de Nice, il s’arrêtera à Toulon, Marseille, Montpellier, Nîmes, Toulouse et Tarbes.

Voici leur itinéraire actuel :

Dimanche 3 juillet 2005
Deux bus partiront de Londres en fin d’après-midi et s’arrêteront à Calais, pour prendre des militants.
Un autre bus partira de Stuttgart et s’arrêtera à Paris, pour prendre d’autres militants.
Enfin un 3e autocar partant de Nice prendra en charge les militants du sud de la France.

4 juillet
Les bus arrivent au camping en fin de matinée. Détendez-vous et allez nager ou vous balader ! Un barbecue végétalien aura lieu dans l'après-midi. Vous pourrez y rencontrer les autres militants venus d'Europe entière.

5 juillet
A vos marques... prêts... partez ! La Course humaine commence à 13h00 précises. Après la course, une fête aura lieu en l'honneur de toutes celles et ceux qui auront participé à la Course Humaine et qui auront contribué à attirer l'attention sur la souffrance des taureaux. Passez le reste de la journée à visiter Pampelune ou à distribuer de la documentation anti-corrida aux habitants locaux.

6 juillet
Les bus repartent pour Londres (via Calais) et Stuttgart (via Paris) en fin d'après-midi.

Jeudi 7 juillet
Les bus déposent les gens à Calais et à Paris tôt le matin et arrivent à Londres et à Stuttgart en milieu de matinée.

Le transport et l’hébergement sont coûteux c’est pourquoi nous demandons une participation minimale de 35€ par personne pour aider à couvrir une partie des frais. Si vous le désirez, nous mettons à votre disposition des formulaires de parrainage pour vous aider à récolter des fonds en sollicitant vos amis, vos collègues de travail et votre famille. Évidemment, 35€ est loin de couvrir l’intégralité des dépenses qui s’élèvent à environ 190€ par personne, toute participation supérieure à 35€ sera donc bienvenue. Mais le plus important, c’est que vous veniez !

Nous disposons de places en nombre limité dans les bus, alors inscrivez-vous dès maintenant !
La date limite d’inscription est fixée au vendredi 03 juin 2005.
Si vous êtes anglophone, contactez Lauren de PETA Angleterre. Si vous êtes francophone, contactez Laëtitia, membre de PETA en France et responsable de la promotion de la course humaine pour la France, qui répondra à vos questions. N’oubliez pas de fournir votre adresse e-mail, votre adresse postale, vos numéros de téléphone fixe et portable ainsi que la ville de laquelle vous partirez (Calais, Paris, Stuttgart ou du sud de la France).

Contacts
Lauren Bowey - PETA Europe
PO Box 36668
London SE1 1WA
http://www.peta.org.uk/
E-mail: LaurenB@peta.org.uk
Tél: 00 4420 7357 9229, poste 223

Laëtitia Larrieux - Membre de PETA en France
Responsable de la promotion de la course humaine pour la France
Site d’informations en français sur la course humaine (site non officiel de PETA) : http://peta.france.online.fr/
E-Mail : pampelune05@laposte.net
Si vous voulez prendre le car qui prend en charge les militants du sud de le France, vous devez impérativement vous adresser à Laëtitia.

Questions fréquemment posées
  • Faut-il courir longtemps?
Ne vous inquiétez pas! La course fait moins d’un Km et ne prend que 10 minutes, les participants ne courent même pas vraiment en général, il s’agit plutôt d’une marche rapide. Pensez surtout au superbe bronzage que vous obtiendrez!
  • Qu’en pensent les habitants de la région?
Les 3 années précédentes, ils ont adoré! De nombreux participants étaient d’ailleurs espagnols et les gens riaient et nous encourageaient à notre passage. Les habitant de Pampelune, deux hommes âgés en particulier, nous ont remerciés d’être si courageux. Ils ont dit que les corridas étaient répugnantes et que cela devait s’arrêter, que nous avions eu la bonne idée.
  • Doit-on forcément être nu?
Non bien entendu! De nombreux participants choisissent de courir nus ou en sous-vêtements mais y aller habillé, c’est bien aussi, tout ce que nous demandons c’est qu’alors vous soyez habillés tout en blanc.

Pour vous faire une idée de la fantastique couverture médiatique de notre manifestation et pour voir des photos de la Course Humaine de l’an dernier, visitez notre site Web :
En anglais : http://www.runningofthenudes.com/ (site officiel de PETA)
En français : http://peta.france.online.fr/ (site non officiel de PETA) Merci et à bientôt à Pampelune en juillet !

lundi 23 mai 2005

La Veggie Pride: Alors? C'était comment?


Paris - 21 mai - Châtelet Les Halles
Rassemblant des végétariens-végétaliens venus de toute la France, de Belgique et du Canada (NdCel: mais aussi de toute l'Europe!), la Veggie Pride s’est voulue l’écho de cette fierté partagée par tous : respect des animaux par l’abtinence de la consommation de leur chair.



“Nous sommes des animaux solidaires des animaux”... slogan repris par les manifestants et résonnant comme des appels au “non-canibalisme”. Certains d’affirmer, “les animaux ne sont pas là pour servir les humains, pas plus que les femmes pour servir les hommes, pas plus que les noirs pour servir les blancs”.
Des stands d’information et de nourriture végétarienne ont été pris d’assaut par les manifestants. Certains passants souvent étonnés de cette action se sont arrêtés un moment devant les écrans diffusant en boucle le quotidien des abattoirs : des vaches jonchant le sol et baignant dans leur sang, des cochons saignés et broyés, des poules “ensardinnées” incapables de se tenir debout, des becs coupés au ciseaux....

Il y eut des grimaces de dégout, des yeux étonnés de voir que des animaux sont à l’origine de leurs beeftecks, des rires nerveux surtout pour les individus en groupe, des indifférences commenditées et des regards fuyants. Il y eut des courageux, des sensibles et des “blindés”. Il y eut le regard intense de ce jeune homme végétarien, concentré, impénétrable et troublant, “je n’ai regardé que pour vous raconter”... Et cette femme, un mouchoir fixe sur la bouche comme pour étouffer ses plaintes à la vue des ces terribles images de souffrance des animaux “alimentaires”.

Immobilisés pendant une demi-heure lors du happening, plus d’une centaine de volontaires se sont masqués de têtes de vaches, poules, lapins.... Symbolique moment, sous fond sonore de cris d’animaux égorgés et lacérés dans nos abattoirs dans l’indifférence générale de leurs bourreaux par procuration.
Des lectures dénonçants la végéphobie et le sort des animaux destinés à la consommation ont clôturé cette manifestation. Tous s’en sont repartis, fiers d’avoir faire le bon choix, celui d’être devenu végétarien-végétalien pour une seule raison, la cause des animaux.



Le "happening", un des moments les plus intenses de la Veggie Pride.

Volontaires du happening devant la Fontaine des Innocents.

Article issu du site http://www.webzinemaker.com/kinkajou.

jeudi 19 mai 2005

Muffins aux olives et au jambon végétal



Pour 6 à 9 muffins
  • 1 oeuf ou 50 gr de tapioca cuit (10 gr de tapioca cuit dans 100 ml d'eau, dont on prélève 50 gr)
  • 60 grs d'huile d'olive
  • 100 grs de Bisquick ou 100 gr de farine + 1/2 sachet de levure chimique
  • 30 grs de flocons d'avoine
  • 2 pincées de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à café de basilic
  • 1/3 de cuillère à café d'ail déshydraté moulu
  • 1 cuillère à café rase de sel (attention avec le sel, car les olives et le jambon sont déjà salés, goûtez d'abord votre préparation).
  • 30 grs d'olives vertes coupées en rondelles
  • 2 tranches de jambon végétal Wheaty, coupées en petits morceaux.
  • 60 grs de yahourt nature.
Préchauffer le four th°5/6. Mélangez soigneusement tous les ingrédients, sauf le jambon et les olives. Ajoutez-les en dernier.
Enfourner environ 20 mn. Surveiller la cuisson afin que la pointe d'un couteau ressorte sèche.

Verdict: Vraiment excellent ! A faire et à refaire !

lundi 16 mai 2005

Enfin le site officiel du tofu !



En voilà un site qu'il est sympa ! ;)
Que vous soyez végé ou non, vous apprécierez la bonne humeur qui se dégage de ce site et, surtout, vous apprendrez à découvrir le tofu !
Je sais bien que le tofu, ça n'inspire pas vraiment confiance au premier coup d'oeil. C'est vrai, après tout? C'est quoi ce truc blanc à base de soja? Certains l'appelle "fromage de soja" ou encore "pâté de soja". Mais qu'importe le nom qu'on lui donne, le tofu gagne vraiment à être connu, non seulement de part ses étonnantes qualités nutritionnelles, mais aussi grâce à sa texture "cuisinable" à l'infini et qui en fait le meilleur ami des cuistots, et surtout, car il constitue une merveilleuse alternative à la viande, cruelty-free, originale et savoureuse. :-D

Laissez-vous tenter par quelques brochettes de tofu marinées par exemple. Vous ne le regretterez pas et rappelez-vous :

« Il n’existe pas de mauvais Tofu, il n’existe que des gens qui ne savent pas le cuisiner » - Tofu Génial

Lien : www.tofugenial.fr.st

samedi 7 mai 2005

Veggie Pride, le 21 mai 2005 à Paris


Si vous êtes végé et fier de l'être, rendez-vous à Paris le 21 Mai ! ;)

Le 21 mai 2005, à Paris, se déroulera la Veggie Pride, connue aussi sous le nom de « Fête de la fierté végétarienne et végétalienne ».
La Veggie Pride est destinée à amener ceux et celles qui refusent de faire tuer des animaux pour leur consommation à se montrer, à faire savoir au public qu'ils et elles existent, et ainsi à contribuer à ce que le débat sur la légitimité de l'élevage et de l'abattage des animaux soit enfin ouvert dans la société. Car il est bien difficile aujourd'hui, en France, d'être végéta*ien ! Dans le pays de "bonne bouffe", un bon repas sans viande est quasiment impensable, quand il n'est pas carrément dangereux pour la santé ! Et alors que la décision de se diriger vers le végéta*isme est l'une des plus pacifistes qui soient, le végéta*ien en société est souvent ridiculisé, quand il n'est pas méprisé ou carrément insulté...

Le manifeste
Par l'intermédiaire de la Veggie Pride, nous voulons:

Affirmer notre existence
Des millions d'humains dans le monde refusent de faire martyriser et tuer des animaux pour leur consommation. Qui en entend parler ?

Exprimer notre fierté
On nous apprend à mépriser les animaux non humains et à devenir leurs bourreaux. Lorsque la barbarie est la norme sociale, il est difficile de dire « non ». Nous sommes fiers d'avoir su dire « non ».

Dénoncer la végéphobie
Par sa simple existence, le végétarisme met en cause la légitimité de l'exploitation animale. C'est pourquoi il est ignoré, ridiculisé, diffamé. On veut nous faire honte de notre compassion. Nous ne nous laisserons pas intimider.

Défendre nos droits
Droit à une médecine objective, à un temps de parole équitable, droit à des repas végéta*iens dans les collectivités, droit de refuser toute participation à l'exploitation animale par notre travail ou nos impôts...

Agir pour nos semblables sans droits
Aux animaux élevés et tués on n'accorde aucun droit. Nous entendons exercer pleinement nos droits, parce que ce sont les seuls que ces animaux puissent aujourd'hui, indirectement, posséder. Nous parlerons pour eux jusqu'à ce que le massacre cesse.

Pour plus de détails, consultez le manifeste de la Veggie Pride.

Petites brioches/muffins fourré(e)s

Faciles à faire et très bons: l'idéal pour le goûter.

Préparation : 20 mn + 1h30 de temps de repos
Cuisson : 10 à 15 mn

  • 250 g de farine
  • 1 cuillère à café de maïzena + 40 ml d'eau
  • 25 g de levure fraîche de boulanger (1/2 cube) ou un sachet de levure de boulanger sèche
  • 50 g de sucre
  • une pincée de sel
  • 60 g de margarine
  • 100 ml de lait tiède
  • Pour garnir le muffin: Nutella, confiture, pâte à tartiner, ...
Dans une terrine, mélanger la levure délayée dans un peu d'eau tiède et la farine. Ajouter ensuite le sel, le sucre, bien mélanger.
Ajouter la maïzena délayée dans l'eau, et la margarine très molle. Ajouter le lait et bien mélanger, environ 5 à 10 mn (on peut ajouter un peu de farine, si la pâte est trop collante !).
Couvrir la terrine d'un linge propre et laisser reposer environ 1 heure.
Pétrir à nouveau 5 à 10 mn.
Placer un peu de pâte dans un moule à muffin, ajouter une petite noix de Nutella (ou confiture, ou autre), puis recouvrir de pâte. Attention à ne pas en mettre trop, afin de ne pas faire déborder à la cuisson.
Couvrir à nouveau et laisser poser environ 30 mn.
Préchauffer le four à 200°C.
Badigeonner le dessus des brioches avec le mélange : sucre roux + un peu de lait.
Faire cuire 10 à 15 mn en surveillant la coloration, vérifier la cuisson avec la lame d'un couteau.
Laisser refroidir avant de déguster tiède ou froid.

Verdict: La prochaine fois, je rajouterai encore plus de Nutella ! ;)

jeudi 5 mai 2005

Brioche de pommes de terre

Ici, la brioche est servie avec des courgettes à la provençale.

Pour 2 ou 3 personnes:
  • 500 g de pommes de terre
  • 50 g de beurre
  • 50 g de gruyère râpé
  • 1 dl de lait
  • 1 oeuf
  • sel, poivre
Eplucher les pommes de terre et les faire cuire à l'eau pendant 20 minutes.
Egoutter les pommes de terre et les réduire en purée. Ajouter le lait, le beurre, le fromage râpé, et le jaune d'oeuf. Saler et poivrer.
Faire des boules de manière à donner leur forme aux brioches.
Dorer éventuellement avec du jaune d'oeuf ou du lait.
Faire cuire à four chaud 10 minutes.
Servir chaud.

Verdict: Une recette simple, mais efficace. Et qui présente bien ! ;)

Le "parfait" végétarien


Pourquoi manges-tu du fromage? Quoi!? Tu es végétarien(ne) et tu conduis une voiture? Ne devrais-tu pas te débarrasser de ta ceinture en cuir, puisque tu ne consommes plus de viande? Ces questions ne pourraient-elles pas sortir de la bouche d’un avocat cherchant à déstabiliser et à embrouiller un accusé? Bon nombre de végétariens sont régulièrement soumis à des interrogatoires. Les végétariens se doivent d’être parfaits! L’ignoriez-vous?

Avez-vous déjà tenté de gravir une montagne d’une traite? Toute ascension débute par un premier pas, suivi d’une multitude d’autres: petits, grands, rapides ou circonspects. Pour changer des habitudes bien ancrées et reconsidérer son mode de vie, il faut autant d’endurance que pour escalader plusieurs sommets. La préparation commence dès que le besoin de franchir un nouveau cap se fait sentir. Chemin faisant, vous rencontrez des personnes qui partagent votre opinion et d’autres qui critiquent et désapprouvent en bloc toutes vos démarches, quelles qu’elles soient. Mais moi, je poursuis ma route. J’étudie chacun de mes pas et surveille mes décisions quotidiennes: que puis-je éviter ou changer, par quel moyen raisonnable induire ce changement? J’ai décidé de ne plus consommer de viande, j’ai décidé de bannir les oeufs de mon alimentation, j’ai décidé de lire attentivement la liste des ingrédients de tous les produits que j’achète: les aliments morts tuent mon appétit.

Toutes les décisions ont un prix: celui de l’alternative écartée. Pour en arriver à choisir de vivre autrement, il ne suffit pas d’avoir pris conscience de la nécessité d’un changement. Il faut un consentement total de la part de l’être tout entier: corps et âme. Chaque échec mène à une meilleure compréhension, occasionne une nouvelle réflexion, jusqu’à raffermir une personne dans ses convictions, à tel point qu’elle n’a plus besoin de remise en question pour aller de l’avant. Encore une décision de prise... passons à la suivante.

Par des questions subtiles, nos partenaires de discussion prennent souvent un malin plaisir à mettre en lumière les failles de notre comportement. Ils nous poussent à argumenter jusqu’à l’épuisement, le but de la bataille dialectique étant de démasquer nos imperfections. La schizophrénie nous guette: qui suis-je? Un ermite végétarien ou une personne qui vit dans la société, mais qui refuse de tout accepter de sa part?

«Informer», telle est notre devise. Elle consiste à ouvrir le débat, non sans omettre d’évoquer ce que chacun a déjà obtenu pour lui-même. Chaque conviction mise en pratique compte! Les décisions en suspens ne doivent pas servir de prétexte pour dévaloriser le végétarien. En ce qui me concerne, je ne cesse de reconsidérer certains choix de vie et de les mettre en pratique. Non parce que je suis végétarienne, mais parce que j’examine chacun de mes pas sur le parcours de ma vie.

L’information passe par des discussions et des débats parfois provocants. Dans le fond, j’ai cependant acquis la certitude qu’il ne faut pas minimiser l’existence d’un réseau infini d’exploitation, de soumission, d’intrigues commerciales, de violation de la dignité des êtres vivants...
Dans un premier temps, il faut apprendre à ne pas détourner les yeux, à y réfléchir et à se faire sa propre opinion. Mettre en pratique les conséquences logiques qui s’imposent souvent d’elles-mêmes, représente un pas supplémentaire, souvent difficile à franchir.
L’être humain n’est pas né pour la perfection, mais pour analyser sa situation et son environnement afin de s’en faire une idée globale et de décider de sa manière d’agir. Nous poursuivons tous notre route.

- Katharina Wiget -

dimanche 1 mai 2005

Minis viennoiseries

Pour le goûter: petits pains au raisin et au chocolat :)

Pour environ 6 à 8 mini-viennoiseries
Préparation : 15 mn + 1h d'attente
Cuisson : 10/15 mn
  • 250 g de farine
  • 40 g de sucre roux
  • 150 cl de lait (végétal pour des viennoiseries vegan) à température ambiante
  • 15 g de margarine ramollie
  • 1 sachet de levure de boulanger sèche
  • 1 pincée de sel
Mélangez tous les ingrédients.
Pétrissez la pâte une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'elle se décolle de votre main. Si besoin, ajoutez un peu de farine. La pâte doit être souple et homogène.
Laissez-la lever dans un endroit chaud, recouverte d'un linge pendant 1h.
Reprenez la pâte et divisez-la en 6 à 8 parts (50 g à peu près chacune).

Pour des pains aux raisins
Préparer une crème pâtissière : 10 gr de custard (ou maïzena + extrait de vanille) à mélanger dans 100 ml de lait de soja et ajoutez 30 gr de sucre roux + 1/2 cuillères à café de cannelle. Faites bouillir en tournant fréquemment jusqu'à épaississement. Laisser refroidir un peu.
Prendre 1 part de pâte. Etalez-en une au rouleau pour obtenir une bande de 20 cm de long sur 4 cm de large.
Prendre une cuillère à café de crème, ajoutez 1 cuillère à café de raisins secs et étalez le mélange sur une bande.
Roulez la viennoiserie sur elle-même pour obtenir le pain aux raisins.
Laissez gonflez 20 mn.

Pour des pains aux pépites de chocolat
Prendre 1 part de pâte et ajoutez environ 15 g de pépites de chocolat.
Pétrir, formez deux boules et laissez gonflez 20 mn.
NB: Les pépites de chocolat peuvent être remplacer par des raisins secs.

Pour faire dorer les viennoiseries
Mélanger une cuillère à soupe de sucre roux avec un peu de lait. En cuisant, les petits pains obtiennent une jolie dorure et les grains de sucre deviennent croustillants.

Faire cuire dans un four préchauffé à 180° pendant environ 20 minutes.

NdlR: Encore merci à Oceanwave pour cette délicieuse recette ;o)

Verdict: Miam! A essayer de toute urgence! :)