Cel's Home Page

Accueil | Bas de page | Calendrier | Recherche

1 2 >

vendredi 21 septembre 2007

Flan de courgettes... sucré!


Ca y est! Après une année 2007 mouvementée, enfin je me décide à reprendre mes fourneaux en main! Et par la meme occasion, à reposter des recettes végé, ce qui est quand meme le but premier de ce petit blog.
Pour ce retour dans la blogosphère culinaire, j'ai donc décidé de commencer par une recette un peu étrange, mais délicieusement gourmande. Le gout de la courgette se marie ici merveilleusement bien avec l'onctuosité du flan et son petit gout de vanille. Et je suis sure que les petits grains de couleur verte à l'intérieur en surprendront plus d'un (recette extraite du petit livret "Courgettes je vous aime de 83 façons").


Un gout tout doux pour un dessert au premier abord surprenant.
  • 2 courgettes moyennes
  • 3 oeufs
  • 1/2 verre de farine
  • 1/2 verre de lait
  • 1/2 verre de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1/2 sachet de levure
  • 30 grs de margarine
Dans une terrine, verser la farine et la levure. Ajouter les sucres, les oeufs, le lait et la margarine fondue. Bien mélanger le tout. Couper les courgettes en rondelles et les faire cuire 5 minutes dans l'eau bouillante. Les égoutter et les mixer. Ajouter les courgettes à la première préparation et enfourner à 180°, pendant 45 minutes à 1h.

Verdict: J'ai adoré le déguster tiède. Un bon petit gout tout doux, qui plaira aux fans de desserts régressifs. :-)

lundi 26 février 2007

Gros gateau au chocolat (et aux courgettes!)


Oui, je sais. A première vue, là, comme ça, vous vous demandez sans doute ce que c'est que cette recette. Et je suis d'accord avec vous, évidemment c'est une recette pas commune, voire bizarre. Et c'est justement là ce qui m'attire, car s'il y a bien un truc que j'adore, c'est tenter des trucs bizarres en cuisine. Et quand ça donne quelque chose de bon, alors là, ya pas plus heureuse que moi. :)
Extraite et adaptée du livre de recettes "Desserts de légumes", cette recette vous étonnera à coup sûr (mais agréablement, ne vous inquiétez pas!). Le résultat donne un bon gros gateau très moelleux au gout prononcé de chocolat. Imaginez la tête de l'assitance quand vous leur aurez avoué l'ingrédient mystère! ;)


Désolée pour la qualité minable de la photo, mais c'était avec
l'appareil de mon boulot (c'est qu'on a des moyens nous!)...
  • 400 grs de farine bise
  • 75 grs de cacao non sucré
  • 4 cuillères à café de levure
  • 1 cuillère à café de sel
  • 125 ml d'huile végétale
  • 400 grs de sucre
  • 2 cuillères à café de vanille liquide
  • 2 cuillères à café d'arome naturel d'orange
  • 400 grs de courgettes rapées, non pelées
  • 125 ml de lait de soja
Graisser un moule à manquer, puis le fariner légèrement.
Mélanger la farine avec le cacao en poudre, la levure et le sel. Dans un grand récipient, travailler au batteur électrique l'huile et le sucre. Ajouter la vanille, l'arome d'orange et les courgettes. Incorporer ensuite les ingrédients secs, petit à petit, en alternant avec le lait. Verser le mélange dans le moule. Mettre au four préchauffé à 180°C jusqu'à ce qu'un couteau inséré au centre ressorte propre (compter + d'une heure de cuisson compte tenu de la quantité de pâte).

Verdict: Incroyable mais vrai, je vous assure qu'il est délicieux, mais évidemment, quand on dévoile le secret, il devient moins bon d'un seul coup. Avis de mes collègues-cobayes: "Franchement, il est super bon, mais tu crois pas qu'il serait encore meilleur sans courgettes?". :-D

vendredi 29 décembre 2006

Biscuits joyaux, biscuits vitraux


Bien qu'il soit sans doute un peu tard pour poster ce billet, je ne résiste pas à l'envie de vous montrer le résultat que donnent ces fameux biscuits vitraux. J'avais déjà tenté de les réaliser l'année dernière, mais la garniture choisie donnait un bien piètre rendu. Là, je suis contente, les biscuits laissent passer la lumière à merveille et ont fait leur petit effet sur la table. Ils ont donc bien mérité un billet bien à eux.

La recette peut se trouver un peu partout sur le web. Pour ma part, j'ai opté pour la recette sans oeufs ni lait de mon amie Hooly.


Avant la cuisson, on les croirait parsemés de pierres précieuses...
  • 100 grs de margarine
  • 125 grs de sucre complet
  • 80 ml d'eau (ou un oeuf)
  • 300 g de farine bise
  • 120 g de bonbons durs transparents
Mélanger intimement les ingrédients secs, puis ajouter les ingrédients humides. Pétrir pour faire une boule en ajoutant un peu d'eau si besoin. Laisser reposer 1 heure au frigo en couvrant la pâte. Etaler la pâte pour qu'elle fasse environ un demi-centimètre d'épaisseur. Pendant ce temps, réduire les bonbons en poussière à l'aide d'un marteau, couleur par couleur. Découper des formes avec des emportes-pièces ou un couteau. Evider une partie de chaque forme et placer chaque biscuit sur une plaque recouverte de papier cuisson. Remplir chaque partie évidée de poudre de bonbon, puis enfourner une dizaine de minutes dans un four préchauffé à environ 190°C. Laisser refroidir une dizaine minutes, le temps que le bonbon durcisse avant de les déplacer (ou de les manger!).

Après: d'authentiques vitraux de sucre! C'est beau, non?



Verdict: Essayez-les d'urgence, la procédure est ultra-simple et l'effet garanti!

dimanche 24 septembre 2006

Le riz au lait du dimanche pluvieux


Bon, je crois qu'il n'y a plus de doutes possibles: on est bien en automne... Et qui dit automne/hiver, dit week-end pluvieux, ce qui est particulièrement le cas aujourd'hui. Moi, dans ces cas-là, quand le vent siffle à travers les volets et que la pluie ne cesse de tomber depuis le matin, je n'ai qu'une envie, celle de rester tranquillement à la maison avec mes minettes, un bon film et un plein pot de Nutella à portée de main (oui, ok, j'aurais pu dire que je préfère rester au fond du lit avec mon amoureux, mais quand il n'y a pas d'amoureux, on fait ce qu'on peut! ;) ).

Avec un temps pareil et mon moral au ras des paquerettes, j'avais bien besoin d'une petite douceur, histoire de me soulager l'âme et le coeur (tout en me régalant bien sûr). Pour ça, un porridge aurait pu faire l'affaire, mais c'est pourtant vers un bon petit riz-au-lait que je me suis orientée. Et ça marche! Je peux attaquer mon repassage dans la joie et la bonne numeur maintenant!... ;)

  • 1 poignée d'amandes effilées
  • 1/2 verre de riz rond
  • 1 cuillère à soupe d'extrait de vanille liquide
  • 1 verre d'eau + 1 verre de lait de soja, d'amande ou de riz
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe de purée d'amande
  • Quelques carrés de chocolat noir
Dans une casserolle, faire chauffer le riz et les amandes effilées avec l'eau et la vanille. Une fois que tout le liquide est absorbé, ajouter le lait et le miel, ainsi que le chocolat et la purée d'amande. Poursuivre la cuisson à feu doux, jusqu'à ce que le riz soit tendre. Parsemer de quelques amandes effilées et saupoudrer d'un peu de sucre complet.

Verdict: Un parfait "comfort food", bon pour le moral et idéal en cas de petite faim.

dimanche 30 juillet 2006

Pause fraîcheur


Attention, je vous préviens de suite, pas d'invention mirobolante pour cette recette. Mais une efficacité maximum, ça c'est sûr! ;)

En me baladant dans les rues d'Aix, je n'ai pu résister à la tentation d'acheter quelques bananes + 2 kgs d'oranges chez le petit marchant de fruits et légumes du coin. Son étalage était si coloré et appétissant, je suis sûre que vous me comprenez. De retour à la maison, j'ai repensé à ces nouveaux stands qu'on croise partout sur Aix: ceux qui vendent des cocktails de fruits frais à emporter. Avec tous les fruits que j'avais à la maison, je me devais d'en faire un!



En vrac dans le mixeur:
- une poire
- quelques fraises
- une banane
- le jus de 3 oranges pressées
- et beaucoup de glaçons!!!

Miam! 8-)

jeudi 27 avril 2006

Gâteau tout beau, tout choco (sans lait, sans oeufs)

Enfin! Mes recherches ont enfin abouti! :)
Grâce à Virginie et SDGVegan, j'ai pu découvrir cette génialissime recette de gâteau au chocolat entièrement végane. C'est sans doute un des meilleurs gâteaux végétaliens que j'ai pu goûter jusqu'à présent. Moëlleux, fondant et chocolaté à souhait, il fait dorénavant partie des incontournables de ma cuisine.
Les proportions étant indiquées à l'américaine (en volumes), l'utilisation d'un verre mesureur est ici indispensable (à la place de la traditionnelle balance).

  • 450 ml de farine complète
  • 150 ml de poudre de cacao non sucrée (type Van Houten)
  • 1 cuillère à café et quart de poudre à lever
  • ¼ cuillère à café de bicarbonate de soude
  • ¼ cuillère à café de sel
  • 75 ml d’huile
  • 75 ml de compote de pommes (j'ai utilisé de la pomme/banane)
  • 75 ml de sirop d’érable
  • 150 ml de sucre complet (j'en ai mis 180 ml, car le gâteau est très peu sucré)
  • 150 ml d’eau (j'ai aussi essayé avec du lait d'amande)
  • 1 cuillère à café d’essence de vanille
Préchauffer votre four à 200°C (th 6/7). Graisser et fariner un plat de 21 x 21 cm. Mélanger dans un saladier tous les ingrédients secs. Faire de même dans un bol avec les ingrédients liquides. Verser le mélange liquide dans le premier saladier et bien mélanger l’ensemble. Verser la pâte (elle est très épaisse) dans le plat. Enfourner pour environ 15 minutes.

Verdict: Un délice pour les fans de chocolat, je soumets la chose à mes chers cobayes/collègues de bureau aujourd'hui. Ils sont assez difficiles mais là je suis sûre de les avoir. ;)

mardi 11 avril 2006

Porridge gourmand du soir


Après l'effort, le réconfort. C'est en sortant de mon cours de danse africaine à 11h du soir (donc avec une envie de cuisiner quasi nulle...) que j'ai eu l'idée de me faire ce petit encas simple comme bonjour et énergétique. A consommer chaud ou tiède de préférence sous la couette avec un bouquin ou dans un bon bain chaud (c'est ce que j'ai fait 8-) ). Un vrai régal!


C'est pas très photogénique un porridge... mais qu'est-ce c'est bon!
  • 1 petite brique individuelle de lait de noisette
  • 1/2 verre de flocons d'avoine
  • 4 carrés de chocolat noir
  • 1 cuillère à soupe de sucre complet
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
Mélanger dans une petite casserole, le lait végétal, le sucre, la vanille et les carrés de chocolat, et faire chauffer à feu doux. Ajouter les flocons d'avoine et faire épaissir sans cesser de remuer pendant 5 à 10 minutes. Et voilà!

Verdict: Miam, un vrai régal pour le coeur et l'âme (en passant par l'estomac ;) ).

mercredi 15 mars 2006

Scones du petit déjeuner à la pomme de terre


J'ai découvert les scones grâce à McDo! Mea culpa, je l'avoue, je craque devant leur McMorning et ses toasts grillés...
Les scones sont des petits pains anglais qui se servent surtout coupés en deux et largement tartinés de beurre ou de confiture. Apparemment, les Américains les préfèreraient aux fruits (canneberges, myrtilles, etc). Ici, on les préfère aux raisins... et à la pomme de terre! ;)
Ne fuyez pas, ces scones sont certes surprenants mais très bons, pour peu que le mélange salé/épicé/sucré ne vous dérange pas trop.


Des scones tout dorés pour commencer la journée du bon pied.

Pour 8 scones
  • 250 grs de pommes de terre épluchées et coupées en cubes
  • 125 grs de farine (j'ai utilisé de la farine bise)
  • 1,5 cuillère à café de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de muscade en poudre
  • 50 grs de raisins secs
  • 1 oeuf battu (j'ai utilisé un substitut constitué de 80 ml d'eau + 2 cuillères à soupe de maïzena)
  • 50 ml de crème épaisse (du yahourt de soja nature pour moi)
  • 2 cuillères à café de sucre roux ou complet
Faire cuire les cubes de pommes de terre dans une casserole d'eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Les égoutter et les réduire en purée. Bien mélanger la purée obtenue avec la farine, la levure et la muscade. Incorporer les raisins secs, l'oeur f battu et la crème, en battant énergiquement afin d'obtenir une pâte bien homogène. Séparer la pâte en 8 boules et les aplatir légèrement avant de les disposer sur une plaque de papier sulfurisé. Enfourner au four préchauffé à 210° (th.7) pour environ 15 minutes (les scones doivent ressortir levés et dorés). Saupoudrer de sucre roux et servir les scones chauds et tartinés de beurre et/ou de confiture.

Verdict: Des scones à la saveur sucrée/salée originale qui vous garantissent un petit déj bien nourissant! :)

jeudi 16 février 2006

Apple pie


L'aspect de cette tarte m'a toujours intriguée. Comment résister à aller voir ce qui se cache à l'intérieur, surtout quand ça sent si bon? Moi qui suis très attirée par les Etats-Unis (aargh, quelle traitresse je suis! ;) ), je ne pouvais passer à côté de ce dessert; qui plus est quand j'en ai trouvé la recette dans un de mes bouquins de cuisine. Suivez-moi dans le monde merveilleux de la célèbre Apple Pie.

Recette emblématique aux Etats-Unis, l'apple pie a pourtant bien un passé européen. Ses origines remontent au XIVème siècle, époque à laquelle les Anglais découvraient tout juste la meat pie, qu'ils déclinaient alors à toutes les sauces. Fous de leur tarte, ils allèrent même jusqu'à en faire une version sucrée, dans laquelle ils remplacèrent tout simplement la viande par des pommes. Dessert adulé durant le règne d'Elizabeth I, l'apple pie fut impitoyablement bannie du pays lors de la création du Commonwealth dans les années 1600, époque à laquelle la moindre source de plaisir étaient plutôt mal vue. Heureusement pour tout le monde, le règne du roi Charles II annonça le retour à un style de vie plus chaleureux. On célébra alors le grand retour de l'apple pie! Ouf, on a vraiment failli passer à côté de quelque chose. ;)
  • 750 grs à 1 kg de pommes
  • 125 grs de sucre roux
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre ou de gingembre moulu
  • 2 rouleaux de pâte brisée toute faite
  • Un peu de lait végétal pour faire dorer la tarte

Quelques étapes...

Garnir un moule à tarte du premier rouleau de pâte brisée. Eplucher, évider et couper les pommes en fines lamelles. Les mélanger avec le sucre et les épices, puis bien tasser le mélange sur le fond de tarte. Ajouter un peu d'eau si les pommes sont peu juteuses. Abaisser le second rouleau de pâte de façon à recouvrir la tarte. Humecter les bords du fond de tarte et déposer le couvercle de pâte par-dessus, en appuyant avec les dents d'une fourchette pour coller les bords. Retirer l'excédent de pâte tout autour de la tarte et l'utiliser pour réaliser de petites décorations à coller sur la tarte (en les humectant d'un peu d'eau). Badigeonner de lait pour faire dorer, puis tailler 2 fentes dans la couche supérieure de pâte. Enfourner au four préchauffé à 220°C (th. 7/8) pour 20 minutes, puis baisser la température à 180°C (th. 6) pour encore 30 minutes. Servir chaud ou tiède.


Dorée et parfumée à souhait. :)

Verdict: Je suis vraiment contente de ma première apple pie, elle est très réussie. :) Sucrée et parfumée, c'est une tarte facile à faire, le plus long étant encore d'éplucher et de couper les pommes !

dimanche 5 février 2006

Gateau au yahourt et à la caroube


Fruit du caroubier, la caroube est souvent utilisée comme un original substitut au cacao. On en trouve ainsi sous la même forme que le chocolat, soit en poudre, tablette ou encore pâte à tartiner (n'hésitez pas à gouter l'excellente Karouba de Jean Hervé, vous m'en direz des nouvelles ;) ). Vendue en magasin bio, la poudre de caroube contient moins de protéines et de matières grasses que le cacao, ainsi que moins de phosphore, de potassium et de fer. Source élevée de fibres, elle est cependant deux fois plus riche en calcium, et ne contient ni excitants, ni allergènes.



  • 300 grs de farine bise
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique
  • 50 grs de poudre de caroube
  • 125 ml de sirop d'érable
  • 125 ml d'huile
  • 1 yahourt de soja nature
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
  • 2 cuillères à café d'extrait de vanille liquide
  • Quelques pincées de sel
Préchauffer votre four à 200°C. Mélanger ensemble les ingrédients secs : farine, bicarbonate, levure, poudre de caroube et sel. Dans un autre récipient, mélanger ensemble le yahourt, l'huile, le sirop d'érable, le vinaigre et la vanille jusqu'à obtenir un mélange homogène. Rajouter ensuite les ingrédients secs et bien mélanger de nouveau. Graisser et fariner un moule à manquer et y verser la pâte, en la saupoudrant une dernière fois de sucre roux. Enfourner pour 30 minutes (peut-être même plus) en contrôlant la cuisine à la pointe d'un couteau.

Verdict: Au premier abord, la caroube surprend par son odeur. Ne vous y fiez surtout pas! A mi-chemin entre la cannelle et le cacao, la caroube enchantera vos papilles, j'en suis sûre. Attention toutefois à bien faire cuire ce gateau, le mien ne l'était pas assez: il était aussi pâteux qu'un chewing-gum...

1 2 >